Des soirées à la maison

Organisez ou participez à des soirées chez des particuliers et faites de nouvelles rencontres partout dans le monde.

Découvrez des soirées uniques et élargissez votre cercle d’amis

L'ambiancé

Découvrez des soirées uniques et élargissez votre cercle d’amis. Communiquez avec l’ambianceur en toute confiance et profitez des services de paiement sécurisés sur Excuse MyParty.

Organisez chez vous les meilleures soirées de votre ville

L'ambianceur

Organisez chez vous les meilleures soirées de votre ville. Vous validez ou non les ambiancés donc il faut que ça match ! L'adresse n'est communiquée qu'aux participants validés.

Une soirée faite de nouvelles rencontres dans un lieu unique

L'ambiançage

Une soirée faite de nouvelles rencontres dans un lieu unique : Soirée en appartement à Paris, Rooftop à Brooklyn, Pool-Party à Beyrouth ? Il y en a pour tous les goûts.

Superpoze, Beatmaker prodige

#ExcuseMyMusic

Superpoze, Beatmaker prodige

#ExcuseMyMusic

26 Mars 2018

Superpoze revient sur son ascension et sa récente collaboration avec Lomepal

 

Vendredi 23 Mars dernier, Superpoze était au Havre pour un workshop et un concert organisée par Red Bull Music. L'occasion pour lui de revenir sur sa dernière collaboration avec Lomepal, nouvelle figure montante du rap français. On y était. 

 

PHÉNOMÈNE EN DEVENIR... QUI A DÉJÀ TOUT CONQUIS

Au lycée Malherbe de Caen, on peut se venter d'avoir vu émerger deux artistes majeurs de l'électro française. D'un côté, Théo Le Vigoureux, autrement connu sous le nom de Fakear, qui s'est fait connaître en 2016 lors de la sortie de son deuxième album Animal, et de l'autre Gabriel Legeleux, dit Superpoze, qui n'en finit plus d'impressionner la scène internationale après sa récente collaboration avec le rappeur Lomepal.

 

Superpoze, c'est avant tout un musicien d'une impressionnante précocité. A seulement 22 ans, il a monté son propre label Combien Mille Records sur lequel il sort son premier album du nom de Opening, un "véritable travail du rêve" selon Les Inrocks.  

 

Je suis encore jeune, je ne peux pas me mettre de barrières, ni trop définir Superpoze

 

Après avoir co-composé l'album de DJ Pone, travaillé avec Nekfeu (notamment sur le titre à succès Reuf) et composé la bande son d'un documentaire, c'est en 2017 qu'il fait reparler de lui avec la sortie de son deuxième album, For We the Living, dans lequel il imagine la fin du monde en musique. Un retour en fanfare pour le beatmaker caennais qui ne cesse de travailler sur de nouveaux projets tous aussi ambitieux les uns que les autres. 

 

 

Aujourd'hui âgé de 25 ans, Superpoze n'a jamais caché sa passion pour le rap. Après avoir participé à la composition de l'album Feu de Nekfeu, il signe trois compositions sur FLIP, le premier album studio de Lomepal, le rappeur à suivre en 2018. Une collaboration sur laquelle est revenue Superpoze à l'occasion d'un workshop au Tétris du Havre. Sensation.

 

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur la méthode de travail collective que vous avez suivis sur ce projet ?

 

Superpoze : Quand on travaillait sur FLIP, chaque beatmaker bossait de son côté et on échangeait de loin. Mais là, au mois de Janvier, on est allé à Rome avec une équipe qui a travaillé sur FLIP pour bosser sur le deuxième album. Parce que quand on travail avec des gens qui écrient, on se doit d'harmoniser les sens profonds des mots, et là où c'est plus pertinent d'être en groupe. 

 

Tu as co-produit Yeux Disent qui cartonne avec plus de 11 millions de vue sur Spotify, tu m'imaginais qu'il aille aussi haut par rapport à d'autres sur lesquels tu as pu travailler ? 

 

Superpoze : Non,  il n'y avait rien qui prouvait prédire un tel succès pour ce morceau et pour l'album entier d'ailleurs. Quand on fait des instrus un peu différentes de ce qui fait dans le rap normalement, on respecte aussi le choix d'un auteur qui pendant des années a fait du rap technique et qui décide maintenant de se concentrer davantage sur les mots plus que sur la technique. 

 

D'où ça vient Superpoze ?

 

Superpoze : Quand on commence adolescent, on aime s'imaginer devenir quelqu'un, et on se donne un pseudonyme parce qu'on s'imagine devenir un artiste. (Rire) Superpoze, je l'assume totalement aujourd'hui, mais c'est un surnom qui me vient de l'adolescence. 

 

Lomepal le rejoint sur scène pendant l'interview.

 

Pourquoi es-tu allé chercher Superpoze pour la production de ton album ?

 

Lomepal : Je l'ai rencontré au tout début de la production de l'album, il y a bien 2-3 ans. Mon manager nous a présenté en me précisant que ça pouvait être une rencontre intéressante. Je cherchais de nouveaux horizons et c'était l'occasion pour moi de rencontrer quelqu'un qui avait un tout autre univers. On a fait un premier rendez-vous ensemble et on est devenu rapidement très potes. 

 

As-tu des anecdotes à nous faire partager sur une de vos collabs, Yeux Disent par exemple ?

 

Lomepal : En fait c'est un morceau que j'ai pas vraiment galéré à faire, je l'ai fait assez vite. Ca me manque un peu de faire des morceaux rapidement et dont je suis content (rire).

 

Et c'est quoi sommairement ta technique de travail ?

 

Lomepal : D'une part je note des trucs toute la journée, sur ce qu'il me passe par la tête ou sur ce qu'on me dit. Par exemple des fois j'écoute des musiques en anglais et je m'imagine des paroles sans vraiment me concentrer sur ce que l'artiste dit vraiment. Et d'autre part j'écoute une instru, je cherche des "yaourts" , je m'enregistre en "yaourt" et ensuite je cherche les paroles qui correspondent parfaitement. 

 

L'interview complète est à retrouver sur la page Facebook de Red Bull Music. 

Lomepal Antoine Redbull

1
/6

Commentaires

Superpoze

Après avoir émergé de la scène électro caennaise en un temps record, Superpoze, alias Gabriel Legeleux, a enchainé les étapes de sa courte carrière comme on mange les kilomètres. Des Transmusicales de Rennes au Dour Festival, il sillonne la France et l’Europe avec son électro élégante.Après le remarqué Opening, son deuxième album For We the Living est sorti en février 2017.

2ème Album

0 Ambiancés

C'était sur Excuse MyParty